Devez-vous quitter la maison de vos parents ?

Fugue. C’est un mot qui fait froid dans le dos pour de nombreux parents. De nombreux adolescents choisissent cette option lorsque l’atmosphère à la maison ne leur convient plus. Cela dit, il s’agit d’une fausse bonne idée. Voici pourquoi il ne faut jamais fuguer.

Vous vous exposez au danger

En fuyant le domicile familial, un fugueur se trouve livré à lui-même. Il se peut qu’il ait déjà planifié son départ, mais la survie ne sera pas de tout repos dehors. S’il s’agit d’un mineur, il sera difficile pour lui de subvenir à ses besoins. Au bout d’un certain temps, l’argent qu’il a prix en cachette à la maison va finir par tarir. Sans carte d’identité, il est complètement impossible de trouver un emploi. Les adultes qui acceptent de l’héberger sont contraints de signaler sa présence à la police et ce sera un retour à la cage de départ.

Dur retour à la réalité

Un fugueur quitte la maison puisqu’il croit que ses parents sont injustes envers lui. C’est peut-être vrai, mais le monde extérieur ne lui fera pas non plus de cadeau. De nombreux fugueurs se font dépouiller de tout leur argent et de leurs affaires dès la première nuit passée dehors. Certains sans-abris auront le loisir de leur prendre tout ce qu’ils ont, même ses chaussures.

Les causes de la fugue sont loin d’être insolvables

La plupart du temps, les fugues viennent d’une incompréhension. Les adolescents prennent la fuite suite à une dispute. Dans tous les cas, les circonstances qui ont abouti à cette décision peuvent toujours être discutées. Autant que possible, il faut parler de ses problèmes avec ses parents. Si ces derniers ont du mal à comprendre, ce serait plus commode de s’adresser à la famille ou aux adultes de l’entourage.

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *