Éducation : le système scolaire en Finlande est-il mieux qu’en Chine ?

D’après une étude sur le système éducatif dans le monde, la Finlande et la Chine représentent les deux pays qui proposent les meilleurs cadres d’enseignement. Pourtant, c’est deux n’ont rien de commun et leurs pratiques éducatives sont opposées. Si le pays nordique pratique un mode d’enseignement flexible, la Chine opte pour la rigueur et la discipline. Alors pourquoi ces deux pays deviennent-ils des exemples à l’échelle internationale ? Voyons de près comment fonctionne le système scolaire dans ces deux pays.

Éducation : la Finlande se fonde sur quelles valeurs ?

En Finlande, le mode d’enseignement préconise le bien-être des élèves et le respect de leur rythme d’apprentissage. Le programme scolaire peut être ajusté de sorte qu’il n’y ait pas trop d’écarts entre l’élève le plus intelligent et le moins réceptif de la classe. L’éducation locale considère d’ailleurs le classement par ordre de mérite comme une discrimination des élèves. En Finlande, les professeurs ne prennent pas une place d’autorité. Ils sont respectés, pourtant ils peuvent se mettre en contact facilement avec les élèves. Ces derniers le considèrent plus comme une ressource que comme un enseignant. Le pays nordique ne préconise pas une méthode d’apprentissage basée sur un esprit compétitif. Au contraire, c’est la valeur de chaque personne qui importe. L’école est donc le meilleur endroit pour le développement personnel, afin que chaque futur citoyen puisse donner le meilleur d’eux-mêmes pour le pays.

Le système éducatif en Chine

La Chine est un pays très conformiste, dont l’enseignement d’aujourd’hui n’est que le reflet du passé. Le système scolaire se présente sous une figure très stricte et très règlementée. Les élèves n’ont aucun choix dans leur mode d’apprentissage. Ils doivent suivre un programme généraliste établi selon leur âge. Les professeurs exigent beaucoup d’assiduité et un résultat d’évaluation très satisfaisant de la part de chaque élève. Les punitions sont monnaie courante dans ce système d’éducation. En Chine la plupart des établissements pédagogiques se présente sous forme d’internat. D’ailleurs les horaires de classe commencent très tôt, à partir de 7h et peuvent terminer très tard le soir. De plus, les cours continuent même le dimanche. L’enseignement inculque très tôt les élèves chinois aux respects des lois, des responsabilités civiques et leur forge à servir leur pays. L’hymne national est chanté impérativement en début de classe.

L’infrastructure pédagogique Finlande

En Finlande, le programme scolaire permet à chaque élève de se développer à son propre rythme et d’avoir très tôt ses orientations scolaires. D’ailleurs à partir de l’âge de 13 ans, les élèves peuvent avoir des choix sur les matières et sur les disciplines qu’ils souhaitent approfondir. Du fait que l’école ne tient pas en compte de la performance de chaque élève, les notes n’existent pas. C’est seulement à partir du lycée qu’un système de cotation sur 10 prend effet. Une séance d’apprentissage dure en moyenne 45 minutes et alternée par des pauses de 15 minutes. Une classe ne comprend qu’un petit groupe d’élèves, de sorte que chacun d’eux puisse jouir de la meilleure attention du professeur. En matière de supports pédagogiques, la Finlande n’est jamais en retard avec la technologie. Aujourd’hui, la classe interactive et numérique n’est plus une nouveauté dans ce pays.

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *