La paix dans la famille : comment la favoriser ?

De plus en plus de familles sont détruites, déchirées, minées par des disputes de tous genres, en plus des problèmes et épreuves que la vie leur envoie. La paix est une denrée rare dans la famille, que ce soit dans les pays pauvres que dans les pays riches. Et bien que les conseillers matrimoniaux et les ouvrages destinés aux familles s’accroissent, la réalité montre que, soit c’est inefficace ou inadapté soit les familles n’en tiennent pas compte, peut-être parce qu’ils ne prônent pas les valeurs auxquelles elles aspirent.

Le chaos règne

Quoi qu’il en soit, cette situation fait souffrir les familles. Aujourd’hui, beaucoup de familles essaient juste de sauver la face et montrent une apparente harmonie mais à l’intérieur, elles saignent. Malgré les avancées scientifiques et les progrès technologiques – ou à cause de ceux-ci – les familles ne réussissent pas à avancer dans leurs relations ni à progresser vers la paix. Elles se sentent bien des fois démunies, ne sachant où ni vers qui se tourner. Voici quelques idées qui peuvent aider les familles à trouver le chemin de la paix.

Un point de vue positif sur ses proches

Contrairement à leurs sentiments lors des fréquentations, certains conjoints ont cessé de voir en leur moitié l’homme ou la femme « parfait(e) », pas parfait au sens littéral et biblique du terme mais parfait(e) pour lui ou pour elle. C’est-à-dire que l’autre est exactement la personne souhaitée, l’être qui correspond en tous points à ce qu’on cherchait. Quand on est amoureux (se), on ne voit que les qualités de la personne aimée. Malheureusement, avec le temps, ce sentiment s’émousse au point parfois de disparaître complètement. Dans certains cas, on ne voit plus que les points faibles et les manquements de l’autre. Celui-ci devient une personne avec qui l’on est obligé de partager un toit, le repas et quelquefois l’intimité, mais la passion du début s’est envolée, car le regard positif qu’on portait sur sa moitié n’est plus là. Il est donc clair que pour favoriser la paix, pour que la sérénité et cette douceur de vivre règne dans son foyer, il est primordial de considérer l’autre comme plus important que soi, comme quelqu’un qui mérite attention et amour en raison de ses qualités.

L’écoute dans la famille

Aussi bien au sein du couple qu’entre parents et enfants, l’écoute est une qualité qui gagne à être cultivée et entretenue. Même si le sujet abordé irrite et peut même être révoltant, pour que la tension ne dégénère et que la paix puisse continuer à résider dans la famille, rien n’est plus important que d’écouter l’autre exposer son point de vue et ses sentiments et cela, sans a priori. Cela demande bien sûr de l’humilité, du respect et de la patience, mais cela en vaut la peine. Ne jamais élever la voix est également un point sur lequel veiller, et bien que cela puisse coûter, le jeu en vaut la chandelle. Oui, si chacun s’efforce d’appliquer cela au quotidien, la paix règnera.

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *